Merci pour vos coms auxquels je répondrai sous peu - Bien sûr je suis tjs en Pause -

Voici un billet préparé d'avance -

A bientôt

Je vais vous conter l'histoire d'un géant
tronçonné en rondins !
Ce séquoia arrivé là par je ne sais quel hasard dans ce qui était un bois de pins sylvestres et sapins vient d'être abattu parce que trop grand, parce que faisant trop d'ombre, parce qu'attirant la foudre.
Cela faisait des années que je l'admirais
et surtout
que je rêvais qu'un jour peut-être mon jardin recevrait une de ses graines.
Mais de nouveaux propriétaires et Oups un grand vide, plus d'arbre.

Ce géant est apparu sur terre il y a 200 millions d'années mais ce sont les espagnols qui les premiers en 1769 signalèrent l'existence des séquoias.
Et c'est le médecin botaniste écossais Archibald Menzies qui, lors d'une exploration de toute la côte ouest de l'Amérique de 1791 à 1795, fit le rapport le plus détaillé et convaincant (car avec échantillons) sur ces arbres gigantesques.

Il faut distinguer les séquoias géants des séquoias toujours verts.

Le géant des géants le "Sequoiadendron giganteum" fut découvert en 1841 par l'américain John Bidwell au lieu dit de Calaveras Grove devenu un pôle touristique. On trouve ce géant dans des zones limitées et certains sujets ont plus de 3000 ans, plus de 80 m de haut et 30 m de circonférence.
Les premières graines de séquoias géants sont parvenues en Angleterre en 1853 grâce au collecteur britannique William Lobb et ont donné naissance aux premiers spécimens européens.
En France les premières plantations eurent lieu en 1855.

On trouve le séquoia toujours vert, à feuilles d'if, "Sequoia sempervirens", espèce relativement commune sur les côtes chaudes et humides de l'ouest des USA depuis le sud de l'Orégon jusqu'au sud de la Californie. On connait un spécimen de 112 m de haut. En France, bien installé cet arbre grandit de 15 à 20 m en vingt ans. Vous en trouverez de très beaux dans le parc des Buttes-Chaumont et au bois de Vincennes à Paris. Si vous êtes loin de Paris, il vous faudra aller dans la forêt de Ribeauvillé en Alsace pour en observer, ou pour voir celui planté en l'honneur de la naissance du fils de Napoléon III en 1856 vous devrez aller dans l'Aisne.

S_quoia

Pourquoi ce nom ?
Lorsque les botanistes européens durent choisir un nom ils profitèrent de cette occasion pour rendre hommage à un Indien Cherokee proche parent des Iroquois, mais surtout ce fut une manière de protester contre le massacre de ces indiens courageux et loyaux qui au XVIII ème furent traqués et décimés par l'armée sur les ordres du président des USA Andrew Jackson.
""Sequoyah""
(en cherokkee "oppossum"), métis du nom de George Gist, de père d'origine allemande, a consacré sa vie à vouloir réconcilier les indiens avec les blancs. Pour cela il a mis au point une écriture phonétique pour cette langue seulement parlée et a essayé de modifier le mode de vie des Cherokees pour le rendre plus conforme aux souhaits des Yankees. Cela n'empêcha en rien le fait qu'il fut assassiné en 1843 lors de la destruction de sa tribu par les troupes américaines.

Je pense que sous peu je vais planter un séquoia !

Bon 1er Mai à toutes et tous.

1er Mai 1802

Le premier Consul, Napoléon Bonaparte, crée par décret l'Ecole Spéciale Militaire destinée à former les officiers d'infanterie et de cavalerie d'une nouvelle armée d'élite sur laquelle le régime pourra s'appuyer. Ce premier Mai sera le jour de la fondation de l'école militaire de Saint-Cyr.

Saint_Cyr

Le 28 janvier 1803 elle s'installe au château de Fontainebleau dans les locaux de l'ancienne école royale militaire. 500 élèves âgés de 16 à 18 ans suivent une formation de deux ans. Ils sont répartis en 5 compagnies selon leur ancienneté et leur classement : compagnie de chasseurs et grenadiers pour les plus expérimentés et compagnies de fusiliers pour les moins bien classés. Si l'enseignement est complet, la discipline est particulièrement sévère. Les élèves prennent leurs maigres repas debout dans la cantine et le port du sabre et de la baïonnette est interdit dans l'enceinte de l'école du fait de duels un peu trop fréquents.

En 1806 Napoléon devenu empereur décide du transfert de l'Ecole à Saint-Cyr dans les Yvelines dans la maison royale de Saint-Louis, un ancien pensionnat de jeunes filles fondé par Louis XIV et transformé en caserne. Cette école formera la fine fleur de l'armée napoléonienne.