Tout comme Monet, Vincent Van Gogh collectionna les estampes.
Il eut en sa possession plus de 400 estampes japonaises.
Voici 3 estampes de sa composition.

Le prunier en fleur d'après celui Hiroshige (1887) Musée Van Gogh Amsterdam
(Les caractères sino-japonais de Van Gogh sont fantaisistes)

prunier_de_Van_Gogh

Le prunier en fleurs, Xylographie de la série "Cent vues d'Edo" par Hiroshige de 1856-1858
Hiroshige (1797-1858) Musée Guimet Paris

Hiroshige_Pruneraie___Kameido

La Courtisane (1887) Musée Van Gogh Amsterdam
Cette gravure ayant été inspiré par la couverture du Paris Illustré consacré au Japon sur laquelle figure la reproduction d'une xylographie de Kesaï Eisen Ikeda ( 1790-1848) de la série des "Courtisanes"

vangogh2

Keisa_

et par cette autre page de ce même Paris Illustré de mai 1886 consacré au Japon où figure les roseaux d'un peintre inconnu

paris_illustr_

Le pont sous la pluie d'après celui Hiroshige (1887)
Musée Van Gogh Amsterdam

pontvangogh

Sous la pluie d'Hiroshige de la série "Cent vues d'Edo"
Musée Guimet Paris

ponthiroshige

Le Père Tanguy (sur fond d'estampes)
Athènes collection Stavos S. Niarchos
Il est intéressant de noter que les personnages japonisants sont tirés de Toyokuni III (Kunisada Utagawa) pour le personnage de gauche, Hokusaï pour les fleurs, d'Hiroshige avec les vues d'Edo de la série "Toto Meisho" de 1850 et enfin de Toyokuni III pour l'acteur de rôle féminin en bas à droite.

P_re_Tanguy_V_Gogh

Autre tableau "Le Père Tanguy" sur un autre fond d'estampes

Le_p_re_Tanguy_V_Gogh